Située à Rivière des Anguilles au Sud de l’Île Maurice, La Vanille Nature Park invite, outre le crocodile roi, à la découverte d’un nombre incalculable d’autres espèces animalières et ce, dans un environnement naturel unique.

Lieu incontournable lors d’une visite dans l’île, le parc animalier La Vanille Nature Park est une sortie pas comme les autres. Ici, chaque élément est reposant: le chant des oiseaux, le pas lourd des tortues, la parure majestueuse des paons, le tout dans un cadre verdoyant à Rivière des Anguilles… Créée en 1985 par le couple Owen et Mary-Ann Griffiths, La Vanille Réserve des Mascareignes s’est dernièrement restructurée, prenant désormais par la même occasion le nom de La Vanille Nature Park.

Un tournant qui s’accompagne de nouvelles activités avec le souci constant de conscientiser l’homme sur l’importance de la communion avec la nature. Il en a donc fait du chemin ce parc!

Si sa principale attraction reste les crocodiles du Nil, l’établissement propose aussi des «rencontres» avec d’autres animaux le temps d’une déambulation, à pied ou à dos d’âne, au cœur d’une forêt tropicale humide riche en essences d’arbres, de plantes et de fleurs endémiques.

En effet, le visiteur peut y croiser dans le désordre, des caïmans, des iguanes, des crapauds buffles, des tortues étoilées de Madagascar, des tortues géantes des Seychelles, des tortues d’eau douce, des geckos de l’île Ronde et encore, des roussettes de Rodrigues, des anguilles, des carpes koï, des singes, des grenouilles, des sangliers, des mangoustes, des cerfs, des chèvres, des moutons et des ânes.

Sans compter une rare collection de milliers d’espèces d’insectes et de papillons issus des cinq continents et qui font la fierté de l’insectarium campé sur le site.

Les crocodiles, les animaux stars du site

Ici, ce sont les crocodiles qui sont les rois! Ils sont une centaine à être élevés dans divers enclos à l’ombre des cocotiers. Du tout petit spécimen juste éclos, au géant de deux mètres de long, ces derniers sont exhibés dans des bassins chauffés à l’énergie solaire. Leur élevage a démarré en 1985 lorsque le parc propagea des crocos du Nil importés de Madagascar sous l’impulsion de ses fondateurs. Depuis la ponte des œufs, aussitôt enlevés et mis en incubateur, à la sélection des crocos d’un mètre de long qui réapparaissent sous forme de sacs à main dans les magasins, la note pédagogique de la visite reste une valeur ajoutée non négligeable de la découverte.

Et quand on demande à notre guide quelle est la fameuse différence entre un alligator et un crocodile, aucune once d’hésitation pour nous répondre avec précision, “les crocodiles ont un étroit museau triangulaire, et leur quatrième dent est large et reste visible quand ils ferment la gueule. Les caïmans et alligators, également à découvrir dans le parc, ont quant à eux de larges museaux arrondis et leur quatrième dent qui se trouve dans une alvéole de la mâchoire supérieure est invisible”.

Il est possible de s’approcher de ces somptueux reptiles en toute sécurité et assister au spectacle impressionnant du repas. Car crocodiles et alligators sont de très gros mangeurs! En une seule prise, ils sont capables d’avaler 25% de leur poids. Et une fois leur appétit satisfait, ils cherchent généralement un petit coin au soleil pour se reposer tranquillement. Il faut alors ne pas manquer de sortir son appareil photo pour les immortaliser.

Par ailleurs, La Vanille Nature Park accueille d’autres animaux exotiques dont des iguanes, singes, chauves-souris, insectes et espèces d’oiseaux. Depuis 2017, le parc, toujours très soucieux de la préservation des espèces animales en danger, abrite des femelles Maki. Originaires de Madagascar, ces petits lémuriens ont bien vite pris leurs habitudes dans le parc, sautant de troncs en troncs, prenant la pose et côtoyant malicieusement leurs amies les tortues!

Un sanctuaire pour les tortues géantes

Car La Vanille Nature Park est également portée sur les tortues et particulièrement deux espèces: la tortue Aldabra des Seychelles qui peut atteindre une longueur de 1,20 m et peser 250 kg et la tortue Radiata de Madagascar, plus petite avec ses 40 cm, ses 10 kg et caractérisée par une jolie couleur de carapace en forme d’écailles étoilées.

Le parc a mis en place un programme de conservation depuis le début des années 1990 pour assurer la pérennité de cette espèce. Ainsi, chaque animal porte une puce électronique et est numéroté afin d’aider les animaliers à suivre leur reproduction. Aujourd’hui, c’est à Rivière des Anguilles que se trouve le plus grand élevage de tortues d’Aldabra en semi-liberté au monde!

Par ailleurs, un élevage scrupuleusement suivi par le parc permet de repeupler petit à petit différentes régions des Mascareignes, dont notamment la réserve François Leguat à Rodrigues.

Outre la visite permettant d’observer un environnement recréé pour leur confort, les couveuses de la nurserie, de nombreuses activités interactives au-tour des tortues sont proposées. Celles de La Vanille Nature Park sont nées en captivité et sont habituées au contact humain. Elles peuvent de ce fait être très sociables et venir chercher le contact des visiteurs pour quelques caresses!

L’insectarium, un enchantement pour les yeux

Fleuron du parc, cet incontournable du parc montre au public ce que la nature peut produire de plus beau. Comment décrire les extraordinaires couleurs, brillantes et chatoyantes, les formes surprenantes de tous ces insectes exposés…? C’est en 2001 que le parc inaugure son insectarium sur la base de la collection privée de Jacques Siedlecki, un scientifique mauricien qui s’est passionné pour les papillons. Il aura mis près de 30 ans pour rassembler environ 23 000 espèces issues du monde entier, dont des spécimens rares, voire disparus. Il s’agit d’ailleurs de la collection d’insectes – notamment de papillons – la plus complète du monde. Exposée sur des planches bien ordonnées, la collection est d’une telle diversité que le visiteur passe sans discontinuer de la surprise à l’admiration.   Parallèlement, La Vanille Nature Park expose le Musée des Fossiles, une collection de fossiles d’ammonites, d’ossements de cachalots, de baleines et d’autres animaux marins actuels ou disparus.

Pause gourmande au crocodile affamé

Pour l’instant déjeuner dans le parc, direction Le Crocodile Affamé! Comme suspendu au milieu des arbres, à l’ombre des frondaisons luxuriantes, c’est un petit restaurant au nom évocateur, car on y déguste… du crocodile à toutes les sauces et sous toutes les formes, même en burger! Également sur la carte, quelques plats de la mer et de la terre (confit de canard du domaine, filet de berri rouge grillé…) et des spécialités mauriciennes (curry divers), salades, snacks, glaces et desserts. La variété de l’offre en fait une escale appréciable!

Sous la protection de la mascotte Domino

La Vanille Nature Park est placée sous la protection d’une attachante tortue centenaire mâle, Domino officiellement née en 1910 et originaire d’Aldabra. Les tortues provenant de cette petite île de l’archipel des Seychelles sont connues pour leur longévité pouvant aller de 150 à 200 ans… Exceptionnel dans le monde animal! Celle de La Vanille Nature Park se laisse volontiers monter dessus pour le grand plaisir des plus petits!

Un musée dédié au dodo et à la flore disparus

La Vanille Nature Park a récemment inauguré un musée dédié au dodo. Dodo ou le dronte – connu sous le nom scientifique de Raphus Cucullatus – est l’animal emblématique de l’île Maurice et, bien que cet oiseau ait été exterminé, les Mauriciens et les touristes l’ont à jamais immortalisé. Sous forme de peluche, en bois ou en porcelaine, sur les tee-shirts, sur les timbres… et maintenant à La Vanille Nature Park, il est partout!

Le musée retrace donc en illustrations, l’histoire du dodo qui peuplait l’île bien avant l’arrivée des premiers colons. L’histoire de cet oiseau lent, disgracieux, à bec de pélican et à corps de gros canard dodu, ne pouvant pas voler, remonte en 1598 à l’arrivée des Portugais, qui furent les premiers à découvrir Maurice. À cette époque, l’île était totalement isolée, loin des grandes routes maritimes. De par cet isolement et l’absence d’êtres humains, le dodo accueillit les nouveaux visiteurs sans se méfier. Le musée retrace l’histoire de cet oiseau et celui de la flore de l’époque aujourd’hui disparus.


Contact La Vanille Nature Park

Tél: +(230) 626 2503
Email: crocpark@intnet.mu
Ouvert tous les jours de 8h30 à 17h
Tarifs résidents: Rs 270 pour les adultes et Rs 125 pour les enfants
Tarifs non-résidents: Rs 490 pour les adultes,
Rs 250 pour les enfants

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devriez lire aussi

Entre indépendance et déchéances

Ce 12 mars 1968, sur la plaine du