Souillac dans le Sud de Maurice a reçu en juin dernier une délégation officielle de la ville française de Souillac du Lot, sa ville jumelle, à l’initiative de l’Amicale Ile Maurice-France. « Nous sommes à notre tour invités à nous rendre à Souillac en août dans le cadre des 30 ans du jumelage des deux villes », explique Armand Maudave, à la présidence de cette association, créée en 1968 au sortir de l’indépendance pour maintenir les relations entre les deux pays par tous les moyens culturels. Président de l’amicale depuis 1987, il a été l’initiateur du rapprochement des deux Souillac, « cette idée remontant à la période où j’étais en poste à l’Ambassade de Maurice à Paris entre 1972 et 1979; nous avions pensé à jumeler Port-Louis à Saint-Malo, Grand Baie à Saint-Tropez, Mahébourg à Nantes et Souillac à Souillac. Les choses ont abouti concernant la dernière proposition, et il semble que peu de Mauriciens savent que la Place de Maurice de la cité malouine est dotée d’une copie en bronze de la statue de Labourdonnais offerte par l’Amicale Ile Maurice-France». Parmi toutes ses actions, il est justifié de mentionner ici son soutien à la publication en 2015 du livre « Présence française (1715-2015) tricentenaire de l’arrivée des Français à Maurice» écrit par Armand Maudave et Jean-Pierre Lenoir pour commémorer les 300 ans de présence française. Epuisé, le livre retrace comme préfacé par les auteurs « tout ce que la France nous a apporté et tout ce qu’elle nous a laissé après la prise de l’île par les Anglais en 1810 et que nous avons fait fructifier lorsque l’île est devenue indépendante en 1968 ». Il devrait être réédité en fin d’année.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devriez lire aussi

Quand les plantes se collent aux murs

Les particuliers en commandent de plus en plus.