Ce mois-ci nous vous emmenons dans la cuisine de Gérard Amat, amoureux de la décoration intérieure et de la bonne cuisine, il marie les deux à la perfection. Chez Visite Privée, à Pointe-aux-Canonniers, il propose une cuisine contemporaine,aux saveurs du monde. Après Le Comptoir du Marché, à Curepipe, c’est son deuxième restaurant à l’île Maurice.

La recette signature du moment

Tartare à l’italienne

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 600 grammes de boeuf dans le filet
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à soupe de sauce anglaise
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique
  • 1/2 cuillère à soupe de vinaigre balsamique blanc
  • 1 cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne
  • 1 cuillère à soupe de purée de tomates séchées
  • Tabasco selon le goût
  • Basilic frais
  • Parmesan
  • Sel

Préparation :

  • Couper le filet boeuf en fines lamelles, puis en petits cubes. Hacher le basilic et réservez.
  • Mettez les morceaux de boeuf dans un saladier. Y ajouter, un à un, tous les ingrédients, sauf le parmesan. Bien mélanger.
  • Réfrigérer ce mélange pendant une demie heure, au moins.
  • Pour la garniture, faites sauter des pommes de terre grelots (baby) à la poêle dans un peu de beurre.
  • Au moment de servir, sortir le tartare du réfrigérateur. Placer le au centre de l’assiette et ajouter du parmesan râpé à volonté.
  • Dressez vos pommes de terre grelots et ajoutez une petite salade verte. Votre tartare à l’italienne est prêt à être dégusté.

 La recette intemporelle

Pizetta au saumon et champignons de paris frais

Ingrédients pour 4 personnes :

Pour la pâte

  • 250 grammes de farine
  • 10 grammes de levure de boulanger
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 pincée de sel
  • Eau

Pour la garniture

  • 4 cuillères à soupe de crème fraîche
  • 200 grammes d’emmental
  • 200 grammes de fromage à raclette
  • 8 beaux champignons de Paris frais
  • Saumon fumé
  • Salade verte

Préparation :

  • Dans un saladier, mélanger la faine, la levure, l’huile d’olive, la pincée de sel et l’eau. Travailler la pâte jusqu’à ce qu’elle soit homogène. Recouvrez d’un torchon humide et placez dans un endroit chaud pendant une heure, pour qu’elle double de volume.
  • Diviser la pâte en quatre portions égales. Étaler la pâte très finement.
  • Pour chaque pizetta, étaler une bonne cuillère de crème fraîche, 50g d’emmenthal, 50g de fromage à raclette et 2 champignons de Paris, coupés en morceaux.
  • Mettre au four préchauffé à 280°, pendant 10 à 15 minutes en vérifiant, de temps en temps, la cuisson.
  • Sortir du four, y déposer une chiffonnade de saumon fumé. Accompagner d’une salade verte avec une vinaigrette à base d’huile d’olive et de crème de balsamique.

Gérard Amat, metteur en scène gastronomique

Décorateur d’intérieur de profession et restaurateur autodidacte depuis plus de 20 ans, Gérard Amat, Gégé pour les intimes, est un passionné de belles choses et de bonne cuisine. Chef de son restaurant, salon de thé, Visite Privée, ce dernier dit cuisiner « comme à la maison, pour se faire plaisir. » Le résultat, une cuisine à son image : généreuse, gourmande et innovante.

Originaire de Nice, il y ouvre son premier restaurant en 1995. Pendant des années, il fait découvrir, aux Français et touristes attirés par la Côte d’Azur, sa créativité, que l’on retrouve dans le subtil mélange des saveurs et la présentation grandiose de ses plats.

Au début des années 2000, il atterrit à l’île de La Réunion où il gère quelques adresses d’exception avant de mettre le cap sur l’île Maurice, qu’il découvre pendant des vavances régulières sur l’île.

En 2015, tombé amoureux du pays, il décide de s’installer à Maurice et lance son premier restaurant, Le Comptoir du Marché by HSN, au coeur des Arcades
Currimjee à Curepipe. L’accueil chaleureux, l’équilibre des saveurs, les produits frais et nobles, les assaisonnements goûteux, les cuissons maîtrisées, la générosité et la bonhomie du restaurateur et des lieux font son succès.

Un an plus tard, il décide d’ouvrir son deuxième restaurant dans le nord de l’île. La formule ne change pas : le chef mise tout sur le goût et le visuel. Les clients suivent et ne se déplacent pas uniquement pour manger, mais pour contempler le beau
spectacle que Gérard met en scène dans chaque assiette, chaque création.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devriez lire aussi

Les promesses du Château Mon Désir

Toujours à la hauteur de sa réputation, l’adresse