Longtemps considérée comme l’antichambre de l’Ecole du Nord, la petite école privée Martine Ecolette a pris de l’ampleur. Elle propose aujourd’hui un cycle primaire complet et bénéficie du label prestigieux « Ecole Montessori ».

Créée en 1998 par Colette Maujean, l’école maternelle Martine Ecolette s’est vite affirmée comme l’une des toutes meilleures du nord de l’île. De ce fait, elle constituait le passage presque obligé pour les futurs élèves de l’Ecole du Nord. Mais la petite structure de Pérèbeyre est en train de prendre son autonomie. Ayant déjà ouvert une école primaire, elle pourrait, dans un proche avenir, se doter d’un collège! Le succès de ce petit établissement repose, en grande partie, sur un choix pédagogique, celui du réseau des écoles Montessori.

Dans des classes n’excédant pas quinze élèves, deux enseignantes (l’une intervenant en français et l’autre en anglais), organisent la journée en fonction des envies des enfants. Car c’est là l’un des fondements de la pédagogie définie par le médecin italien Maria Montessori au début du XXème siècle: s’appuyer sur les envies des enfants. L’exercice d’activités pratiques, le maniement d’objets et l’entraide sont autant de principes « montessoriens ».

Cette approche éducative, Maria Montessori l’avait formalisée après avoir travaillé, pendant des décennies, auprès d’enfants de milieux très défavorisés. Elle ouvrit sa première école en 1907, mais préféra s’exiler en Inde après l’avènement du régime fasciste à Rome. Là, son approche pédagogique devait trouver un large écho et des centaines d’écoles indiennes adoptèrent sa démarche. Aux USA et en Europe, il faudra toutefois attendre les années 60 pour voir ses principes d’enseignement reconnus et adoptés… Aujourd’hui, plus de 20 000 écoles appartiennent au réseau Montessori!

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devriez lire aussi

Quand les plantes se collent aux murs

Les particuliers en commandent de plus en plus.