Échanger, découvrir et partager autour de l’art est le fondement de cette jeune association suisse créée en 2016. Son créateur amené sous les cieux mauriciens pour raisons professionnelles désire poursuivre depuis son nouveau lieu de résidence ce qu’il avait commencé à mettre en oeuvre à Neufchâtel. 

Première idée? Identifier des artistes et leur proposer une visibilité dans l’île, comme hors frontières. “Nous avons une base de données et voyons de suite où un artiste peut s’exprimer en fonction d’un évènement ou d’une demande précise”, introduit-il. Arrivé à Maurice depuis quelques mois, le jeune homme souhaite développer l’association d’ici, durant son année de présence en proposant aux peintres, sculpteurs, graphistes locaux de rejoindre l’association pour se faire connaitre en Europe dans un premier temps, et pourquoi pas, sur un autre continent, à terme. “L’association est à but non lucratif; d’un côté nous ne percevons aucune commission sur les ventes de l’artiste, et de l’autre il se fait directement rémunérer par celui qui aura bénéficié d’une recrudescence de passage dans ou devant son commerce, son entreprise ou autre, grâce aux oeuvres exposées”, poursuit Nathanaël Poncet.

Seconde idée? L’association vise à faire connaître ses “poulains” sur un développement à trois niveaux: à court terme il s’agit d’exposer des artistes dans des lieux de passage (entreprises, universités, bars…), comme ce fut le cas lors d’une étape du Tour de France 2017 à Dole, en France. Cinq artistes – le collectif NAART, Juliette Hostal, une peintre muraliste, Rigo, un sculpteur sur bois, Eric Grenot, sculpteur-peintre et Mahnu Illustrateur-graphiste ont été invités à exposer leurs œuvres dans un bar de la ville durant le week-end de l’étape. Une initiative aux retombées positives de part et d’autre.

Le beerpainting, une technique insolite née en 2015

A moyen terme, l’association vise la promotion de ses artistes dans la rue, le lieu de visibilité élargie par excellence. C’est ainsi que dans le cadre des travaux entamés pour le 10ème anniversaire de la brasserie Les Brasseurs de Neuchâtel, le collectif NAART constitué de Nicolas Thollot-Arsac et Alexandre Caillarec, a réalisé une immense oeuvre sur la bâche recouvrant la devanture de l’établissement, l’année dernière. NAART qui évolue sur la scène européenne est à l’initiative d’une technique on ne peut plus originale, le beerpainting, qui consiste à appliquer la peinture à l’aide d’un goulot de bouteille. Imaginons combien de milliers d’empreintes il aura fallu appliquer sur un format géant pour arriver à un résultat pictural!

Enfin, dans un futur plus lointain, l’idée d’une galerie d’art dotée d’un atelier où les artistes pourront échanger et combiner leurs styles afin de créer des oeuvres inattendues fait son chemin…

Entre amis et membres de la famille, une trentaine de personnes ont déjà mis leurs talents au service du développement d’UNKNOWN ART, qui selon Nathanaël compte bien exporter au moins un talent mauricien vers l’Europe.

contact.unkart@gmail.com

www.unk-art.com

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devriez lire aussi

Des étincelles dans le regard d’Yves Pitchen

Pour beaucoup, Yves Pitchen est un « activiste